ROUBAIX, 2018
LES ESPOIRS / NOS AVENIRS 

un projet des jeunes du lycée Maxence van der Meersch

Amina Allouache, Imane Belfadel, Lorenzo Bevilacqua, Alexandre Bocquet, Sania Boualem, Maëlle Caplette, Chékib Chouia, Ceyda Cinar, Alessia De Matteis, Yann Delvare, Adélie Descamps, Cyril Devisscher, Fiorine Di Lorenzo, Amaury Durieux, Inès El Hani, Dounia Ezzahri, Safia Gherab, Coralie Gicquel, Ouarda Hadri Benkerdagh, Tess Hennart, Pauline Liekens, Martinho Lopes Martins, Lucas Meganck, Baris Olgen, Camélia Sghayare, Lila Symoens, Massinissa Talbi, Bryan Veys, Pierre Willocq,

et Bénédicte Crubellier, enseignante référante,

réalisé par Daniel Touati

en partenariat avec La Condition Publique de Roubaix

Le réalisateur Daniel Touati a invité les jeunes du lycée Maxence Van Der Meersch de Roubaix à parler librement de leurs peurs et de leurs espoirs devant la caméra, prise à témoin de leur parole. Les lycéens ont ainsi pu s’exprimer devant certaines figures incarnant selon eux un modèle de réponse positif à ces craintes pour l’avenir.

 

Ces ateliers de création ont donné lieu à une version courte du film, Les Espoirs, et à une version longue, Nos avenirs.

Roubaix4.png

"Le film sera le témoin d’une expérience courte et dense permise par la caméra. Véritable outil de courage qui libère la parole, c’est grâce à elle que tout se créé. Elle nous relie à eux, avec bienveillance. 

Daniel Touati

 

Lors des premiers ateliers avec Daniel Touati, les jeunes ont évoqué leurs peurs face à l’avenir, mais aussi leurs espoirs, puis, ensemble, sont partis à la rencontre de ceux qui ont dû affronter les mêmes craintes pour construire leur vie, à la recherche de réponses. Les séquences des films sont les échos de ces différentes étapes.

La scolarité est vécue par nombre de jeunes comme un système où prévalent évaluation et compétition. Dans ces conditions, comment faire face à la peur de ne pas réussir ? C’est cette inquiétude que le groupe a pu adresser à ses professeurs, bénéficiant

d’un temps d’écoute et d’un échange exceptionnel et privilégié avec eux, ce dont rend compte Les Espoirs.

Densifié par de nouvelles rencontres, l’ensemble du travail a donné lieu à une autre version du film, Nos avenirs, où l’on peut entendre un concessionnaire automobile “self-made-man” parler de succès professionnel ; un couple de retraités mariés depuis de longues années évoquer l’amour et la famille ; et enfin les membres du service gériatrie de l’hôpital de Roubaix aborder la mort.

En ayant vécu cette expérience, exprimé ses craintes et ses espoirs, on a pu en discuter pour dépasser tout cela ensemble par le biais des images, du film... Et se rendre compte que l’on peut être optimistes.”

Coralie G.

R_DSC7103.jpg

DIFFUSIONS

  • L’avant-première du film Les espoirs a eu lieu en mai 2018 à la Condition Publique lors de la nuit des arts de Roubaix. La projection a été suivie d'une discussion autour de l'éducation animée par Louise Tourret (journaliste sur France Culture), avec les ambassadrices de la classe, leur professeur de lettres Bénédicte Crubellier et Daniel Touati, ainsi que Pierre Dupont (coordonnateur à la DAAC de Lille en charge du cinéma-audiovisuel), et Maël Virat (chercheur en psychologie pour l’École Nationale de Protection Judiciaire de la Jeunesse de Roubaix). 

"Ce que j’ai remarqué tout de suite dans ce film est un lien assez fort entre les profs et les élèves qui se tissent. C’est une situation que j’ai apprécié, les jeunes ont quelques à choses à dire, les profs sont obligés de les écouter et par contre-effet les jeunes à leur tour les écoutent avec attention. Dans ce projet, la caméra crée un espace unique qui révèle des choses intéressantes que l’on voit trop rarement. Et ces jeunes expriment ainsi avec une grande lucidité des choses que l’on a étudié, notamment le fait que, dans les apprentissages, les remarques négatives ne fonctionnent pas. "

Maël Virat, chercheur en psychologie

   Le film Nos avenirs a été présenté au groupe, en février 2019, sur les lieux de tournage à La Condition Publique de Roubaix.

  • Octobre 2018 : sélection du film Les espoirs au festival DOK Leipzig, en compétition dans la catégorie "International Competition Short Documentary" et également dans la section "Young Eyes Film Award".

  • Mai 2019 : présentation de Les espoirs au Short Film Corner, Marché du film du Festival de Cannes.

  • Juillet 2019 : carte blanche au programme « Que Faire ? », et projection de Les espoirs présenté par Daniel Touati, qui a pu échanger avec les jeunes des autres projets ainsi qu’avec le public.

  • Juillet 2020 : Les espoirs est programmé par les jeunes du Politische Jugendring de Dresde dans le cadre de leur événement cinématographique « European Stories ». Les jeunes dresdois ont créé un espace d’échange sur les différentes problématiques citoyennes abordées par les films programmés.

  • Depuis janvier 2020 : Les espoirs est diffusé sur GuideDoc, plateforme européenne dédiée au cinéma documentaire.

 

--------

Discussion lors de l'avant-première publique à la Condition Publique de Roubaix.

Interview du réalisateur par les DOKspotters, jeunes reporters allemands (DOK Leipzig 2018)

LA PRESSE EN PARLE

  • "Daniel Touati n'a pas seulement capté l'éventail des particularités des lycéennes et lycéens, avec leurs insécurités, leur timidité, leurs blagues et leur éloquence, mais il a également réussi à raconter une histoire universelle de la jeunesse d'aujourd'hui."
    Doreen Matthei pour Testkammer, décembre 2018.

--------

Pour voir le film en intégralité, écrivez nous : ici

Ce projet a été réalisé dans le cadre du programme QUE FAIRE ?, proposé par LE BAL / La Fabrique du Regard,

avec le soutien de l'Agence nationale de la cohésion des territoiresla Fondation AG2R La Mondiale, la Fondation SUEZ

et le Cercle des 100 Amis Mécènes du BAL

LOGO-FABRIQUE-LE BAL-blanc copie.png